Hello, aujourd’hui je vous parle d’une nouvelle adresse aixoise à découvrir. Il s’agit d’un restaurant, l’Assiette BIOnature, un restaurant biologique situé 16 Rue Duperrier à Aix-en-Provence. Son Chef, John Leduc vous fait découvrir ses créations du mardi au dimanche de 19 à 23h.

J’ai découvert ce restaurant pour l’anniversaire de rencontre avec mon chéri en février dernier et nous avons passé une super soirée, avec des plats délicieux et un service convivial. Le plus : l’attente ne se fera pas ressentir avec l’écran télé dans la salle de restauration qui projette en direct des cuisines le Chef en train de dresser votre assiette, ça attire l’oeil et surtout vous savez quand ça arrive, et puis vous allez être conquis par le talent du Chef.

Voici quelques photos pour vous faire découvrir les plats, car il n’y rien de mieux que des photos pour vous faire rêver. Quand à la qualité des mets, les photos parlent pour elles-même. Et surtout je vous invite à lire l’interview du Chef afin de le découvrir autrement qu’en cuisine à l’Assiette BIOnature. Bonne lecture et bonne dégustation.

L’assiette BIOnature
www.lassiettebionature.com
16 rue duperrier
13100 Aix-en-Provence
Facebook / Instagram

Comment êtes-vous devenu cuisinier?

J’ai commencé a avoir envie de faire ce métier en regardant mes parents. Mon père adorait faire la choucroute le plat familial du dimanche en famille, originaire du Nord de Nancy exactement, il mettait deux jours a confectionner ce plat. Et ma mère nous faisait toujours des gâteaux, les meilleurs de mon enfance.

J’adorais passer du temps avec eux dans la cuisine, je me suis aperçu en mettant la main à la pâte que j’étais peut être fait pour cela.

Quel est votre parcours ?
 A 16 ans j’ai décidé d’arrêter l’école pour passer le CAP de pâtissier, a l’époque on considérait les CAP comme des voies de garage, mais mes parents m’ont fait confiance et m’ont poussé à réaliser mon rêve.
J’ai alors débuté dans une boulangerie pâtisserie ou il y avait 1 seul employé «  Le patron » a la première minute ou j’y ai mis les pieds pour mon apprentissage il m’a dit que je devais être autonome, car lui même était boulanger de ce fait il ne pouvait donc pas m’apprendre les bases de la pâtisserie.
Les premiers mois on été très difficile, j’ai investi dans des livres de pâtisseries afin d’ apprendre des recettes tout en les modifiant selon mon imagination dans ma chambre. Je me souviens d’une chose qui m’a marqué :
Quand j’étais à l’école d’apprentissage, je savais déjà faire des pièces montées alors que les élèves de la même année apprenaient seulement a faire la pâte a choux j’ai toujours eu un cran d’avance déjà très jeune.
A la sortie de mon apprentissage mes efforts avaient payés j’ai obtenu mon diplôme avec la note de 17 sur 20.
Jeune et ambitieux je souhaitais m’enrichir davantage dans le milieu culinaire, une grande envie est née, celle de découvrir d’autre métier de l’hôtellerie.
J’ai touché au métier de pizzaïolo,  j’ai appris à travailler différentes sorte de pâtes et à confectionner moi même des recettes de pizza,  puis un jour un ami m’a appelé pour travailler a la plonge dans un « restaurant bowling » il y occupait la place de chef , en l’espace d’un an je suis passé de plongeur a second de cuisine puis chef,  j’ai remanié toute la brigade y compris mon ami qui n’a pas du tout mal pris ma décision qui m’a fait une confiance aveugle, afin de m’entourer des meilleurs.
J’y suis resté pendant 3 ans dans ce restaurant ou le patron est devenu mon mentor, il est la première personne qui a cru en moi et en mes capacités dans le milieu de la restauration cette personne est  Jacky MUNIER un grand monsieur que je ne remercierait jamais assez.
 JACKY  à ouvert une pâtisserie pour que je puisse mettre en pratique ma passion et me donner l’envie d’y grandir avec toutes les responsabilités que cela engendrait, mais tout ça était trop intense pour moi, je pense que j’étais jeune et assoiffé de connaissances, j’ai donc pris la décision de partir faire des saisons et surtout voir ce qu’il se passait dans nos assiettes au quatre coin de la France, attiré par la pâtisserie en boutique  je me suis vite rendu compte que ce n’était pas pour moi car je ne pouvais y exprimer ma créativité car les pâtisseries sont à la base imposés,  à la recherche constante de ce qui pouvait me permettre de m’épanouir je me suis alors tourné définitivement vers la cuisine, au fil des années je m’y suis consacré, il faut dire que j’ai eu la chance d’avoir la confiance de mes employés, à partir de ce moment j’ai commencé a imaginer, réaliser, perfectionner toutes mes idées culinaires, et je suis arrivé à ce que je suis aujourd’hui.
Comment définiriez-vous votre cuisine aujourd’hui ? 
Ma cuisine est ma propre identité, ma propre personnalité, simple, élégante mais toujours avec une touche de folie haute en couleur, elle me définie parfaitement. Je suis aussi un éternel insatisfait, pour cela je me remet toujours en question concernant mes assiettes, j’y trouve toujours à refaire et c’est comme cela qu’une idée en amène une autre, je fais en sorte que mes ressources restent inépuisable.
D’où vous viens cette inspiration pour vos réalisation ? D’un chef ? D’un voyage ? 
Mes inspirations sont puisées auprès de ma femme, ma famille, mon enfance, il m’arrive comme tout le monde d’avoir des baisses de régimes, ma femme est toujours la pour me remettre sur le fil.
On a tous besoin d’une personne pour nous motiver sans relâche surtout dans les moments de doutes.
Votre plus belle rencontre gastronomique à ce jour dans votre restaurant ? 
Pour le moment aucune, nous avons ouvert depuis peu, il y a 8 mois  de ça j’ai eu la chance de travailler lors d’ une soirée avec Mr Lionel LEVY Chef étoilé a l’intercontinental à Marseille, en collaboration avec la villa des chefs nous avons réalisé un atelier culinaire afin de le partager avec des personnes malvoyantes, le but était la découverte des saveurs, un moment de générosité inoubliable à mes yeux.
La recette ou réalisation dont vous êtes le plus fier ? 
Malheureusement je ne suis jamais satisfait de mes réalisations comme je l’expliquai plus haut, c’est une manière pour moi de toujours perfectionner mes plats, j’aime l’originalité, mes idées ne m’arrêtent jamais.
« Pour faire du bon, il faut faire du très bon » 
Pourquoi avoir choisi le BIO pour votre restaurant ? 
J’ ai choisi le BIO le jour ou j’ai rencontré Mr Max TORTEL propriétaire des boucherie Bio « LEPATURAGE » qui est un adepte du BIO qui m’a tout de suite fait adhéré à cette meilleure manière de se nourrir.
Pour l’anecdote il m’a un jour dit – «  tu sais nos parents, nos grand mère on toujours fait du BIO !»
Finalement il m’a replongé dans mon enfance,  petit  j’allais piquer des tomates le soir dans le jardin de mes parents, ça m’a rappelé que les anciens cultivaient eux mêmes leurs légumes et qu’avec du recul les goûts étaient différents dans le temps, c’est la que j’ai décidé de faire du BIO sans intermédiaire en passant directement par le producteur.
Y compris pour la viande que nous prenons aux  boucheries LEPATURAGE à Puyricard  qui est devenu notre partenaire et notre label pour nos viandes.
Quel mot pour définir votre restaurant ?
Le  mot pour définir le restaurant et tout simplement  « RETOUR AUX SOURCES »