Menu
Escapades / Europe

Road Trip en Islande : une semaine en octobre (partie 1)

J’ai aimé écrire tous mes articles sur le blog mais je dois avouer que je suis toute excitée de mettre en ligne celui-ci pour vous partager un peu plus en détail mon Road Trip en Islande. Vous avez (a priori) adoré suivre mon aventure sur Instagram et vous étiez nombreux à me demander des informations sur mon itinéraire, budget et autres. Je vais donc essayer de répondre à toutes vos questions sur le blog. Concernant l’itinéraire, je vous partage ci-dessous notre itinéraire initial qui fonctionne très bien pour une une semaine (7 jours) en Islande, cependant nous n’avons pas pu le respecter pour cause d’une tempête de vents violents qui nous a immobilisé toute une journée, cependant nous avons pu tout faire hormi une activité mais il a fallu faire un choix et il était vite fait. Bref tout ça pour vous dire que vous pouvez prendre notre itinéraire pour votre séjour en Islande. Voici quelques informations à savoir : 

Départ : Aéroport Reykjavik
Durée : 7 jours
Temps de route par jour : 3 à 4 heures de conduite
Tarifs : en moyenne 120€ l’activité, je précise les activités payantes avec le lien de nos réservations et le prix ci dessous. Le voyage complet nous a coûté 5000€ pour 2 personnes.
Itinéraire : Sud de l’Islande et Nord Ouest 

Nous avons fait le choix de ne pas faire le tour complet de l’île, un peu juste en 7 jours, il faut compter d’après mon expérience minimum 12 jours pour que ce soit confort en terme de temps de route et aussi de pouvoir profiter sur les spots à découvrir !

Blue  Lagoon

Nous sommes arrivés le vendredi à 14h, et après avoir récupéré notre voiture de location nous avions directement réservé un moment détente au Blue Lagoon afin de nous détendre et profiter du reste de la journée dans de bonnes conditions 😉 

Le Blue Lagoon ou le lagon bleu en français est un site touristique islandais le plus important du pays. C’est une station thermale composée d’un lac artificiel où l’on peut se baigner toute l’année dans des eaux chaudes entre 36° et 40°. Ces eaux sont initialement utilisées pour chauffer les maisons et l’eau courante de la ville par la centrale géothermique de Svartsengi. Produisant un surplus d’eau chaude, la centrale va la déverser dans une zone volcanique, ce qui va créer petit à petit un lac de 200 mètres de longueur.  Elle est naturellement riche en silice, sels minéraux et algues marines, ce qui lui donne une couleur bleue turquoise à l’aspect laiteux. Vous pouvez vous y prélasser en hiver la nuit en observant les étoiles et peut-être des aurores boréales.

En octobre, pas d’aurores boréales en vue mais un bon moment ! Il y a un bar dans l’eau où vous pouvez prendre votre boisson et un bar à masque de peau également. A vous le dépaysement avec ce premier spot qui est forcément à faire en venant en Islande.

Suite à ce moment de détente nous avons pris directement la route pour nous rendre à notre spot suivant : le Cercle d’Or. L’idée était de ne pas perdre de temps en étant sur place le lendemain matin.

Attention, n’oubliez pas de faire vos courses. Certains supermarchés ferment à 20h ce qui vous laisse largement le temps, autrement il y a beaucoup de Fast Food sans devoir s’arrêter dans un restaurant.

Je vous passe les détails de notre première nuit dans cet article, pour vous en parler dans un article dédié aux logements de notre road trip en Islande.

Road Trip en Islande : Cercle d’Or 

Le Cercle d’or est une zone touristique qui comprend trois grands sites de l’ouest de l’Islande : Thingvellir, Geysir et Gullfoss. Elle est délimitée par ces trois sites au nord et au sud par la ville de Selfoss et le volcan Kerið.

Nous avons dormi dans un camping à Thingvellir. Si vous vous demandez comment trouver votre camping, je vous en parle dans un autre article.

Parc National Thingvellir :

Situé à 50 km à l’est de Reykjavik, Thingvellir ou Þingvellir (perso on a un peu de mal avec la pronontiation )  est un des sites les plus connus d’Islande et un incontournable lors de votre séjour. Vous pouvez y voir la faille d’Almannagjá, point de rencontre entre les plaques tectoniques nord-américaine et eurasiatique. Notre première cascade a donc été celle du Parc, la cascade Öxararfoss, haute de 20 mètres.

Nous ne l’avons pas fait, mais si vous êtes apte en plongée sous-marine vous allez adorer vous rendre à la faille de Sifra qui fait partie du top 10 mondial des sites de plongée. 

Zone géothermique de Geysir 

Geysir est une célèbre source chaude située dans la zone géothermique de la vallée de Haukadalur, il est surtout connu pour avoir donné son nom au phénomène des geysers. 

La vallée de Haukadalur possède de nombreuses sources chaudes et de geysers, y compris les puissants Strokkur, Smiður et Litli-Strokkur.

Strokkur est sans doute la source thermale la plus célèbre du pays, propulsant de grands jets d’eau bouillante de 20 à 40 mètres de haut, toutes les cinq à dix minutes. 

Il fallait donc un peu de patience et c’était plutôt rigolo de parier sur l’arrivée du jet haha. Nous avons de nombreuses vidéos où l’on m’entends dire à Anne-Lise “c’est maintenant regarde ça bouillonne » mais rien ! Il faut donc être à l’affût !

La cascade Gullfoss 

Gullfoss qui signifie “chute d’or” est l’une des plus belles cascades du pays, son nom vient du fait qu’avec l’arrivée du soleil et le mur d’écume et de gouttes d’eau qui ressortent de la gorge font alors apparaître un arc-en-ciel. Malheureusement nous n’avons pas eu cette chance puisque le ciel était gris, le poncho imperméable était de mise !

La cascade se décline sur deux étages, le premier de 11 mètres de hauteur  et à 90° en dessous le deuxième de 21 mètres. Son débit est impressionnant avec en moyenne 130m² par seconde.

Il est possible de la visiter à n’importe quelle saison, que ce soit sous la neige ou le soleil, la vue sera féérique. Vous pouvez monter sur le côté pour avoir un autre point de vue (ou descendre d’ailleurs selon le choix du parking). Les plaines avoisinantes sont vraiment apaisantes également associées à la cascade. A ne pas rater ! 

Volcan Kerio

Sur la route du cercle d’or, se trouve Kerio, c’est un petit cratère volcanique profond de 55 mètres et large de 150 mètres pour 270 mètres de longueur avec un lac au fond dont la profondeur estimée ne dépasse pas 14 mètres, il a été formé lors d’un mouvement de terrain. 

Je vous partage ce spot même si nous l’avons switché, en effet avec l’annonce de la tempête de vent le lendemain nous étions pressées de rentrer à la capitale et ne plus utiliser la voiture car nous ne voulions pas prendre de risque. C’est justement la cause de notre changement d’itinéraire. 

Road Trip en Islande : Landmannalaugar

Pour le troisième jour nous avions prévu de découvrir la beauté des paysages de Landmannalaugar. Certainement ce que j’ai préféré faire ! Cependant ATTENTION : je vous conseille vivement de prendre un guide ce jour là, nous en avions trouvé un très très bien pour nous accompagner avec un véhicule adéquat, une Jeep type monster truck avec des roues immenses. Et oui car la route est normalement fermée à partir de septembre et si nous avons croisés des touristes avec leurs véhicules de location, notre guide a dû aussi aider deux personnes complètement bloquées sur la route (au passage attention à votre caution ^^)

Landmannalaugar est une zone géothermique perdue sur les hautes terres du sud de l’Islande dans la réserve naturelle de Fjallabak, elle s’étend sur 500 km².

C’est une région volcanique très active. Ce sont les nombreux volcans de type acide qui ont créés des cratères rougeâtres, des montagnes de rhyolite, des plaines de cendres noires, d’impressionnantes coulées volcaniques ou encore des lacs profonds. Ces paysages sont accessibles en 4×4 mais la meilleure façon de les découvrir reste la marche à pied à l’occasion de multiples randonnées ou trek à faire seul ou en excursions organisées, sur une journée ou plusieurs jours.

Le guide nous a donc amené à un point précis pour ensuite faire une randonnée de 2h absolument magnifique et que je n’oublierai jamais entre des paysages enneigés, le bruit de l’eau bouillante sous la roche, les plaines de cendres dans laquelle il a fallu passer pour ensuite longer une rivière aux couleurs oranges feu avant de revenir dans la plaine où se trouvait les sources d’eau chaude naturelle où j’ai pu me baigner !

Quelle incroyable expérience, se baigner au milieu de la nature, quasi sauvage dans une eau naturellement chaude. C’était fantastique, j’espère pour vous que vous allez pouvoir vivre cette expérience. Je me trompe peut être mais il me semble que c’est l’un des spots les plus naturels pour se baigner. 

Sur le retour, nous avons fait un stop sur le volcan pour ensuite nous rendre à notre dernier spot : le canyon, et là attention à vos yeux, c’est absolument féérique. Je n’ai jamais poussé autant d’exclamation de la journée devant tant de beauté de la nature. C’était une journée inoubliable.

Je termine ce premier article sur cette journée et je vous invite à découvrir la suite de mon road trip en Islande dans un second article sur le blog.

About Author

Jennifer, Community Manager & Formatrice en Réseaux Sociaux sur Aix-en-Provence.